Alessio Boschi, Association Française de Gemmologie, Gemmologie, Gemmologie - AFG, Je le veux !, Savoir-faire
Laisser un commentaire

Aigue Marine de Mars

Bague aigue marine Alessio Boschi ©BérengèreTreussard
Bague Alessio Boschi ©BérengèreTreussard

Bague Alessio Boschi ©BérengèreTreussard

L’aigue-marine tient son nom du latin aqua marina, faisant référence à la couleur de la mer. Utilisé comme talisman par les marins, cette pierre est également le symbole de la fidélité entre jeunes mariés, c’est un cadeau censé leur garantir un mariage heureux. Ce mot introduit en 1609 traduit une expression datant du XVIème siècle, époque des premières découvertes faites au Brésil.

Ce mot introduit en 1609 traduit une expression datant du XVIème siècle, époque des premières découvertes faites au Brésil.

De la famille du béryl dont dépend également l’émeraude, l’aigue-marine est bleu clair à bleu foncé et parfois bleu vert, sa couleur est due au fer.

Les pierres pâles peuvent prendre une couleur plus soutenue, beaucoup plus appréciée si elles sont chauffées. Néanmoins, soyez vigilant lors de la réparation d’un bijou car une température excessive peut au contraire éclaircir la pierre.

C’est une gemme fragile et sensible aux chocs, sa dureté est de 7.5 à 8 sur l’échelle de Mohs qui va jusqu’à 10. Elle est souvent utilisée en joaillerie, et traditionnellement taillée à degrés comme le démontre les créations poétiques du talenteux Alessio Boschi avec la même bague mais vue de côté qui l’utilise pour représenter les fontaines romaines dans sa nouvelle collection présentée à Baselworld il y a quelques semaines.

Bague Alessio Boschi ©BérengèreTreussard

Bague Alessio Boschi ©BérengèreTreussard

En décembre 2012, la plus grosse aigue-marine taillée a fait son entrée dans la collection permanente du Musée d’Histoire Naturelle de Washington à côté du Hope. La gemme baptisée Dom Pedro en hommage aux deux empereurs Pierre I et Pierre II du Brésil pèse 10 363ct et fut taillée en forme d’obélisque par le célèbre bijoutier allemand Bernd Munsteiner.

Aigue marine Dom pedro ©Reuters

Aigue marine Dom pedro ©Reuters

D’autres spécimens remarquables l’ont précédée comme le cristal de qualité gemme découvert en 1910 à Marambaya au Brésil pesant 110.5kg, mesurant 48.5cm de longueur et 41 cm de diamètre dans lequel fut taillé plus de 100 000ct de pierres. Des cristaux de plusieurs tonnes ont été mis à jour mais malheureusement opaques et de couleur grise donc ne pouvant être considérés comme gemme et utilisés en joaillerie.

Bague aigue marine gravée Alessio Boschi ©BérengèreTreussard

Bague aigue marine gravée Alessio Boschi ©BérengèreTreussard

Sarah B – Association Française de Gemmologie

Partager
Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *