Mellerio dits Meller, Nicolas Mingalon, Photographes / Artistes, Rencontre avec
Commentaires 3

Mellerio dits Meller…

Parure Mellerio dits Meller - Photo © Nicolas Mingalon – Tous droits réservés pour Like ab

© Nicolas Mingalon – Tous droits réservés

Après ma Rencontre avec Buccellati qui a eu un certain succès, je poursuis ma série de rencontres accompagnée du photographe Nicolas Mingalon, spécialiste de nature morte, pour vous faire découvrir une maison trop peu connue et pourtant si illustre : MELLERIO dits MELLER

Fin 2013, pour célébrer ses 400 ans, la maison a  révélé une collection singulière autour de la fleur de lys afin de marquer l’événement. Elle a renoué avec les traditions du passé en faisant appel à l’univers poétique de la créatrice Edéenne qui a su s’ inspirer des archives de la célèbre maison pour faire éclore, Marie de Médicis et, sa fleur préférée, afin de célébrer, comme il se doit, cet anniversaire peu commun pour une maison de joaillerie. La collection Médicis est née….

C’est donc, assez naturellement, pour mettre en scène cette parure luxuriante de haute joaillerie, que nous avons imaginé l’illustrer sur un lit de fleurs de lys naturelles, reprenant ainsi le motif du bijou et marquant par ce contraste une modernité classique.

Nous avons fait appel au talent de l’aquarelliste Sylvia Baldeva, illustratice de mode. Plus habituée à mettre en scène des femmes élégantes et stylées ou des accessoires de mode que des bouquets, Sylvia a su, sous son pinceau habile, relever le défi du dessin du lys naturel pour un résultat assez sublime.

Cette parure est composée d’un collier en or gris orné d’un magnifique saphir de 13,14 carats et d’une grappe de fleurs de lys composée de 8,85 carats de diamants, d’une bague à droite en or gris ornée d’un diamant taille émeraude de toute beauté de 2,51 carats et de deux fleurs de lys en diamants (1,37 carat) de part et d’autre, et, enfin, d’une bague à gauche en or gris à motif de  trois fleurs de lys en diamants (1,85 carat).

MELLERIO dits MELLER, le joaillier des Rois et des Reines…. A su traverser les siècles et, reste aujourd’hui, l’une des seules maisons de joaillerie à avoir conservé une histoire et un capital familial indépendant. Sa longévité lui permet de faire partie de l’association des Hénokiens et d’être membre du très sélect  Comité Colbert.

Après une transmission de père en fils sur quatorze générations, l’histoire familiale en a voulu autrement et c’est aujourd’hui une femme qui reprend les rênes de cette maison d’excellence qui dispose de son propre atelier et, travaille encore aujourd’hui, dans le plus grand secret, à des créations pour les grands de ce monde.

L’histoire incroyable des Mellerio débute en Italie dans le petit village de Craveggia en Lombardie. Immigrés à Paris, les lombards s’étaient vu octroyer le privilège de l’entretien des cheminées. Et c’est en aidant la régente, Marie de Medicis, à déjouer un complot, qu’elle leur octroya, par un décret du 10 octobre 1613, le privilège de colporter. Plus tard, la vente de bijoux à Marie-Antoinette aurait ensuite marqué un tournant dans l’histoire de la Maison qui lui permis de s’ancrer plus fortement après la révolution française et, d’entretenir avec le pouvoir, des liens particuliers. La Maison est à son apogée avec Jean Mellerio et son fils Raphaël qui ont su donné leurs lettres de noblesse aux créations les plus extravagantes et originales de la maison comme le fameux motif emblématique du paon.

14-photo-couv

Tradition créative et novatrice importante : innovation avec des bijoux transformables et ingénieux, dépôt de brevets comme celui de la technique de la « trembleuse« , en pleine période art nouveau, qui permettait à chaque motif du bijou monté sur ressort d’onduler et donc de donner un léger mouvement au bijou.

Création, avec une montre de forme unique ovale qui donnera, quelques années plus tard,  l’idée de créer une taille de pierre spécifique à la maison : la taille dite « Mellerio », de forme ovoïdale assez remarquable comme en témoigne cette broche avec une tourmaline provenant de la précédente collection Monte Rosa.

Mellerio dits Meller tourmaline

On doit beaucoup à cette maison qui a laissé une trace dans l’histoire du bijou en parant les têtes couronnées comme en témoigne les tableaux les représentant ou, de manière plus contemporaine, les photos des têtes couronnées du Danemark ou encore d’Espagne, très fidèles à la maison.

MELLERIO dits MELLER est également reconnu pour sa longue tradition de création de bagues de fiançailles. Du sur-mesure à des tarifs tout à fait raisonnable et un délai d’exécution rapide puisque l’atelier est situé dans la maison.

Je suis assez fan de la collection « Mots d’amour«  qui met en scène une pierre précieuse : diamant, saphir, rubis, émeraude pour laquelle chaque monture est imaginée afin de sublimer cette pierre, qu’elle soit personnelle ou acquise chez MELLERIO dits MELLER.

Bague Ariane Mellerio dits Meller saphir rose

Bague Ariane en or gris, diamants et saphir rose taille Mellerio, diamants.

Si vous êtes curieux et que vous voulez en savoir un peu plus sur MELLERIO dit MELLER, je vous invite à aller vous procurer le livre de Vincent Meylan paru en 2013 qui retrace l’histoire fabuleuse de cette maison en nous plongeant dans l’histoire de France et de ses Reines…. Un voyage historique parfois décousu mais truffé d’anecdotes croustillantes et amusantes.

 Couverture du livre de Vincent Meylan sur Mellerio dits Meller

Je souhaite ici remercier la maison MELLERIO dits MELLER qui a su me témoigner toute sa confiance et, plus particulièrement, Diane-Sophie Lanselle, ainsi que,  Nicolas Mingalon pour ses efforts sur cette photo et,  Sylvia Baldeva pour sa gentillesse et son grand talent.

 Pour toute demande de prix, veuillez contacter la Boutique : 

9 Rue de la Paix, 75001 Paris
 (33) 01 42 61 57 53
contact@mellerio.fr

Retrouvez également MELLERIO dits MELLER sur Facebook  et sur Instagram !

–ooOoo–

 

Partager
Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

3 commentaires

  1. Pingback: La Maison Mellerio | Like a b

  2. Pingback: Une expo qui n’a pas froid aux yeux ! | Like a b

  3. Pingback: Publication dans le magazine belge Jewels & Watches juillet 2015 - Like a b

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuiller répondre à cette question du Captcha pour valider votre commentaire *