Formations, Les Formations et ateliers, Rencontre avec, Savoir-faire, Van Cleef & Arpels
Commentaire 1

Van Cleef & Arpels

Collier Robe couleur du temps  Van Cleef and Arpels - Photo ©NicolasMingalon pour Like a b

Photo ©NicolasMingalon – Tous droits réservés

J’entame cette sixième rencontre avec une maison que vous connaissez bien. J’avais consacré un article assez complet il y a deux ans sur l’histoire de la maison Van Cleef & Arpels, à l’occasion de la magnifique exposition du Musée de Arts Décoratifs, dans mon article intitulé L’art de la joaillerie, l’exposition à ne pas manquer. Puis, il y un an dans mon article Voyage au pays des mains d’or à l’occasion de la visite de l’atelier et de la sortie du magnifique livre « Eloge de la main » de Franco Cologni.

Lorsque Van Cleef & Arpels m’a donné la possibilité de choisir une des pièces de la nouvelle collection de haute joaillerie Peau d’Ane – présentée, en juin, en grandes pompes, au Château de Chambord puis, à la Biennale des Antiquaires en septembre – je n’ai pas hésité, moi aussi, j’ai voulu entrer dans le conte de Peau d’Ane. Et c’est avec ce magnifique et si onirique collier en or blanc « Robe couleur du temps« , composé de 12 aigues-marines majestueuses soulignées par des saphirs poires, des diamants et des tourmalines paraïba, que j’ai voulu moi aussi faire revivre ce conte.

Cette collection Peau d’âne a été imaginée à l’occasion de la participation de la maison Van Cleef & Arpels à la restauration du film « Peau d’Ane » de Jacques Demy (1970). En ayant le plaisir de revoir ce film, j’ai alors imaginé une mise en scène enchantée et enchanteresse reprenant le lierre et la rose très présents dans le film. Je voulais également un rendu éthéré à la manière du photographe star de l’époque, David Hamilton pour rendre hommage au bijou et au film.

Le conte de Peau d’âne a pour thème les histoires d’amour, comme celle qui a été fondatrice de la maison Van Cleef and Arpels : celle d’Esther Arpels et d’Alfred Van Cleef. Puis entre la maison et ses clients. Des couples célèbres ont choisi la maison Van Cleef and Arpels pour sceller leur amour : le Duc de Windsor et Wallis Simpson avec un fameux bracelet Jarretière, le Prince Rainier de Monaco et Grace Kelly avec un collier et des motifs d’oreilles en perles et diamants pour leurs fiançailles. Jacqueline Kennedy Onassis et ses bagues de fiançailles ou encore le couple plus sulfureux de Richard Burton et Elizabeth Taylor parmi tant d’autres…

La maison Van Cleef a été créée en 1896 et c’est en 1906 qu’elle ouvre sa première boutique au 22 place Vendôme en étant une des premières à s’implanter sur la place qui deviendra si célèbre.

En 1926, la fille d’Esther et d’Alfred, Renée Rachel Puissant, prend la direction artistique de la maison de joaillerie avec les dessins de René Sim Lacaze, puis la direction de la maison en 1938 (au décès de son père) et jusqu’à son décès à Vichy en 1942. La société est alors confisquée et vendue à la famille Leséleuc. Les parts seront restituées à la famille Arpels après la guerre et une fière chandelle doit être rendue à l’atelier avec lequel la maison travaillait alors qui a pu conserver tous les dessins et archives de la maison en cette période de troubles.

La maison Van Cleef & Arpels rime avec innovation et invention. On doit saluer l’esprit innovant de la maison qui remporte en 1925 le Grand prix pour la pièce historique avec le Bracelet aux Roses créé spécialement pour l’Exposition Internationale des Arts Décoratifs et Industriels modernes qui établissait la prééminence du goût et du luxe Français.

L’inventeur de la minaudière, du serti mystérieux ou encore du collier passe partout et du collier Zip qui restent des pièces emblématiques et iconiques.

Un déploiement réussi aux Etats-Unis à la fin des années 30, le développement d’une gamme plus accessible en 1954 et la volonté de conserver et d’enrichir son Patrimoine, qui donnera lieu à de fabuleuses expositions en France et dans le monde entier, font de cette maison une grande maison du savoir-faire français.

La maison a été rachetée en 1999 par le groupe suisse Richemont après avoir continué son développement international notamment au Japon.

Aujourd’hui la maison présente des collections de haute joaillerie enchanteresses et oniriques qu’elle souhaite rallier à son histoire et présente des pièces de toute beauté alliant innovation et transformabilité. Cette année c’était « Peau d’âne raconté par Van Cleef and Arpels » mais, l’année dernière, c’était  » Pierres de caractère – Variations« . En 2012, « Palais de la Chance » avec une présentation éblouissante au Palais de Tokyo. Et encore avant les « Voyages extraordinaires » ou encore « Bals de légende« . Plus que des collections, de véritables contes et légendes pour que le rêve se poursuive et que la femme puisse rêver un peu plus.

Les collections de joaillerie sont également iconiques comme Alhambra (1968) ou encore la bague entre les doigts et la collection perlée reprisent dans le nouveau catalogue interactif mis en ligne récemment : http://catalog-jewelry-watches.vancleefarpels.com/

Collections Alambra et Perlée de Van Cleef and Arpels

Pour l’actualité plus récente de la maison, il faut savoir que le 1er décembre 2014 a eu lieu, à l’Olympia Theater au Gusman Center de Miami, une représentation exceptionnelle de Hearts & Arrows qui est une création inédite du danseur et chorégraphe Benjamin Millepied. Cette création est née de la collaboration débutée en 2013 entre le chorégraphe et Van Cleef & Arpels. Cette deuxième édition de la trilogie chorégraphique Gems, avec le fondateur de la compagnie L.A Dance Project, souligne l’attachement de la Maison à la danse et la créativité. A l’instar de la première édition, il a mis en scène sa vision des pierres précieuses, secondé par le scénographe Liam Gillick sur une musique composée par Philipp Glass. J’aurai vraiment adoré y être. Je pose donc la question à Monsieur Nicolas Bos, Directeur international de la création,  à quand une représentation en France au Palais de Chaillot ou à Versailles ?

Enfin,  Van Cleef & Arpels a également créé en 2011 L’Ecole Van Cleef and Arpels pour vous initiez avec plaisir à la joaillerie et à l’horlogerie. Les cours et les conférences s’adressent à tous pour découvrir et s’initier avec curiosité et passion aux secrets de cet art si difficile et en savoir un peu plus sur l’histoire de l’art ou la gemmologie.

http://www.youtube.com/watch?v=aNabqyOKANc

Un grand merci à la Maison Van Cleef and Arpels pour sa confiance ainsi qu’au photographe Nicolas Mingalon pour la réalisation de cette magnifique photo malgré mes idées farfelues 😉

 Pour toute demande de renseignements, veuillez contacter la Boutique : 

22 place Vendôme, 75001 Paris

–ooOoo–

Partager
Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

1 commentaire

  1. Pingback: Publication dans le magazine belge Jewels & Watches juillet 2015 - Like a b

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuiller répondre à cette question du Captcha pour valider votre commentaire *