Association Française de Gemmologie, Gemmologie, Gemmologie - AFG, Les Conseils en joaillerie, Livres, Tiffany & Co
Commentaires 2

Tanzanite de décembre…

Pendentif Peacock en tanzanite par Tiffany & Co Blue Book
Pendentif Peacock en tanzanite par Tiffany & Co Blue Book

Pendentif Peacock en tanzanite par Tiffany & Co Blue Book

La tanzanite est une pierre bleue assez fascinante car elle a été finalement découverte assez récemment. Variété de zoïsite avec sa couleur très particulière bleu-violet, sa découverte date de janvier 1967 par un mineur dénommé Ndugu Jumanne Ngoma. 

Fabuleuse histoire : alors qu’il marche pour rendre visite à famille, il voit sur le sol des cristaux très transparents et brillants de la forme d’un cristal brut de tourmaline. En quelques heures, cet homme en ramasse plusieurs kilos fasciné par cette magnifique couleur. Il décide de les vendre mais à cette époque personne ne veut lui en acheter. C’est finalement Manuel D’Souza qui commercialise cette pierre et s’en attribue sa découverte l’année suivante.

Cette pierre a vraiment été mise en valeur par la maison Tiffany & Co en 1968 qui la nommera ainsi en hommage pour le pays où elle est extraite. Se rapprochant de la couleur de l’améthyste, cette pierre possède également une couleur bleutée aussi profonde que le saphir. Du rose peut aussi s’y trouver, ce pléochroïsme naturel et intense rend la pierre fascinante, d’autant plus qu’on ne la trouve à priori que dans un seul lieu : au pied du Kilimandjaro. Les conditions d’extractions sont relativement difficiles.

La couleur de la pierre sera d’autant plus profonde que la tanzanite est culassée ou épaisse.

La tanzanite est une pierre relativement fragile à cause de sa dureté : 6 à 6,5 sur l’échelle de Mohs (échelle allant de 1 (dureté du talc) à 10 (dureté du diamant). La tanzanite peut se rayer. De plus, son clivage est marqué, ce qui rend la pierre difficile à travailler et à sertir.

Pour ces raisons il est conseillé de bien protéger la pierre, surtout si elle est sertie sur une bague. Lorsque vous souhaiterez vous offrir une création autour de la tanzanite, votre joaillier vous conseillera de privilégier le sertis clos voire demi-clos pour une bague. Pour les boucles d’oreilles ou les pendentifs, il est moins nécessaire de protéger la pierre, les griffes pourrons donc suffir. Si votre tanzanite est égrisée, il faudra compter un minimum de 90€ pour repolir les facettes de 120€ pour retailler la pierre. Dans tous les cas, demandez conseil à votre joaillier qui est toujours entouré de lapidaires de qualité.

C’est donc souvent pour cette raison que la tanzanite est plutôt montée en pendentif ou en boucles d’oreilles et c’est une nouvelle alternative au saphir bleu.

Si vous souhaitez en savoir plus sur la découverte et l’histoire de la tanzanite avec de très belles photos, je vous conseille le livre de Valerio Zancanella vendu par l’AFG.

Tanzanite The True Story - Valerio Zancanella

Tanzanite The True Story – Valerio Zancanella

Je remercie Noémie Briand (fan de Tanzanite) et Sarah B de l’Association Française de Gemmologie pour leur aide et leurs conseils pour la rédaction de cet article.

Partager
Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

2 commentaires

  1. Bonjour. Article passionant et juste. C’est vrai que cette pierre est fascinante ! Merci Infiniment !
    Par ailleurs, nous sommes une entreprise spécialisée dans la vente de pierres précieuses, semi-précieuses et bijoux.
    Nous proposons des gemmes de qualité à des prix compétitifs : rubis, saphirs, tanzanite… Nos produits pourraient certainement vous intéresser.
    N’hésitez pas à visiter notre page Facebook et notre site internet pour plus d’informations !
    Très bonne continuation à vous 🙂

    Dashrath International France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuiller répondre à cette question du Captcha pour valider votre commentaire *