Actualités, de Grisogono, Evènements, Je le veux !, Nicolas Mingalon, Rencontre avec
Laisser un commentaire

de GRISOGONO

Collier haute joaillerie en diamants et émeraudes – de GRISOGONO ©NicolasMingalon pour Like a B
Collier haute joaillerie en diamants et émeraudes – de GRISOGONO ©NicolasMingalon pour Like a B

Collier haute joaillerie en diamants et émeraudes – de GRISOGONO ©NicolasMingalon pour Like a B

Pour cette neuvième « Rencontre avec » j’ai choisi la maison de joaillerie de GRISOGONO. Synonyme de fête, de jet-set et de paillettes, cette maison à l’image de son fondateur, Fawaz Gruosi, a su séduire les plus fortunés de la planète depuis plus de deux décennies.

A travers cette photo j’ai voulu exprimer cette envie festive qui est apparue pour moi comme une évidence. A l’image de cette maison, libre et audacieuse, déliée de toute convention. Envie de légèreté et de bulles avec ce collier somptueux, tout en formes et en volutes, pavage subtilement dégradé de diamants et d’émeraudes. Un habit de lumière tout en légèreté (j’ai testé !) pour une femme nue… Ou pas ! Une fin de soirée où tout peut arriver et surtout le meilleur…

« Je pense que dans les volumes, je pense en couleurs, je dessine dans les lumières »                                                                Fawaz Gruosi

Né le 8 août 1952 d’un savant mélange libano-italien, Fawaz Gruosi quitte l’école à l’âge de 18 ans pour se former comme aide à la vente chez un joaillier renommé de Florence. S’ensuit alors 20 ans de carrière fulgurante qui lui permettra de développer son réseau et son carnet d’adresses. Il sera amené à devenir le représentant de Harry Winston en Arabie Saoudite pendant trois ans puis se verra créer un poste à sa mesure par la maison Bulgari qui lui donnera accès à toutes les nouvelles créations de joaillerie qu’il sera chargé de vendre dans le monde entier. Côté coeur, il épousera Caroline Scheufele (maison chopard) et restera 18 ans à ses côtés. Fawaz Gruosi a également eu deux filles Violetta et Allegra.

Fawaz Gruosi- edenroc-cocktail-jacovides-

Fawaz Gruosi

En 1993, Fawaz Gruosi se lance dans l’aventure et fonde de GRISOGONO avec deux associés. Dans leur boutique située, à Genève, rue du Rhône, Fawaz Gruosi propose à sa clientèle des objets d’art exclusifs et commence à exprimer sa créativité à travers des bijoux inventifs et précieux. Très rapidement, l’empreinte de la maison s’esquisse et, en 1996, après s’être séparé de ses associés, il ose l’utilisation d’une pierre pourtant délaissé, le Diamant Noir!

Fasciné au hasard d’une lecture par le diamant noir de 67,50 carats baptisée «Black Orlov», il décide de remettre à l’honneur cette gemme considérée sans valeur en lui consacrant une collection joaillière. Son inventivité est récompensée et même suivie puisque seulement trois ans après son lancement, le prix du diamant noir explose et les plus grands joailliers décident de l’utiliser à leur tour.

Voici un exemple de savoir-faire avec la montre Crazy Skull  qui invite à se libérer de toutes ses croyances et à vivre pleinement sa vie. Une jolie façon de penser, la vie est courte, profitons-en !

Crazy Skull Black de GRISOGONO

Crazy Skull Black de GRISOGONO

En 1999, il sortira même des objets usuels en diamants noirs tels une paire de lunettes de soleil ou un téléphone portable, lequel est serti de 240 diamants pour un total de 18 carats.

Fawaz Gruosi a su cultiver son instinct et son inspiration, séduire sa clientèle et épater les professionnels par toujours plus de créativité en utilisant des matières (galuchat) ou utilisant des pierres peu usitées en joaillerie comme, par exemple des diamants lactescents « Icy Diamonds », ou encore un or teinté aux reflets marron nommé « Browny Brown Gold » ainsi qu’une technique qui consiste à noirci l’or afin d’intensifier les reflets des pierres précieuses.

En 2000, il se lance dans les créations horlogères avec la montre Instrumento N° Uno et donnera le jour à plus de 20 créations horlogères avec chacune un design singulier et original dont la dernière née, la New Dame Retro.

Montre New Retro - de GRISOGONO Photo ©Bérengère Treussard

Montre New Retro – de GRISOGONO Photo ©Bérengère Treussard

Son ascension est ensuite fulgurante car en 2002, la maison Chopard prend une participation de 49 % dans la société lui donnant ainsi plus de moyens. C’est alors qu’en 2003, il présente une collection de bijoux en galuchat et lance une première ligne de bijoux pour la distribution.

En 2005, la société ouvre son propre atelier à Plan-les-Ouates et met en place son procédé pour une nouvelle teinte d’or, le « Browny Brown Gold » mis au point grâce à un traitement spécial basé sur le principe du PVD (Physical Vaporisation and Deposition).

La même année, de GRISOGONO lance trois nouveautés horlogères : l’Instrumento Grande, la Power Breaker et l’Occhio Ripetizione Minuti, une complication exceptionnelle. Dotée d’un diaphragme à 12 volets qui laisse apparaître le mouvement le temps de la sonnerie pour se refermer ensuite, cette montre éditée à seulement 50 exemplaires connaît un succès immédiat. J’adore !

En 2007, il reprend  la participation de Chopard dans la société de GRISOGONO S.A. et devient ainsi l’unique propriétaire de la Maison qui se dote alors d’un atelier d’horlogerie plus spacieux permettant l’acquisition de machine plus performantes.

La même année, il crée une bague extravagante autour du Virgin Scarlet, un rubis naturel de 45,39 carats découvert en birmanie.

« Tout ce que je vois autour de moi, dans la nature ou dans les objets du quotidien est source d’inspiration »

En 2008, Fawaz Gruosi célèbre le 15ème anniversaire de la Maison et la société lève le voile sur une nouvelle montre qui associe le principe de l’affichage digital à celui de l’énergie mécanique avec deux fuseaux horaires et deux types d’affichage : la Meccanico dG

En 2009 et 2010, la Maison genevoise dévoile de nouvelles collections horlogères, revisite la collection Instrumento N°Uno avec une orientation Pop Art pour les 10 ans de la montre. De nouveaux partenaires font leur entrée au capital pour 40 % et la collection « Black Forever » est dévoilée en 2011  pour rendre hommage au diamant noir, produit phare de la marque.

En 2012, de GRISOGONO présente alors « Melody of Colours« , une collection comprenant des pièces de Haute Joaillerie, la beauté de l’audace est également dans les pièces uniques proposées.

Tout une série de collections s’est également développée permettant de faire un mix match entre plusieurs collections grâce au suivi et l’harmonie des couleurs et des pierres. On adore aussi la collection Allegra réalisée en en hommage à sa fille tout en simplicité en or et diamants.

Malgré le rachat à 75 % par des investisseurs angolais et belges, la Maison de GRISOGONO n’a en rien perdu son originalité et sa créativité voir même le contraire. Comme en témoigne notamment cette superbe pièce de haute joaillerie de la nouvelle collection Opéra présentée lors du Gala d’ouverture de l’Opéra de Paris en septembre dernier.

Cette création est absolument spectaculaire et très certainement pour moi  le bijou de l’année.

Collier Opera - de GRISOGONO - Photo ©Bérengère Treussard

Collier Opera – de GRISOGONO – Photo ©Bérengère Treussard

Cette nouvelle collection est déclinée autour de pièces uniques avec des saphirs de toute beauté.

En effet, Fawaz Gruosi reste au commande de la création et, je dois dire que, ses turquoises d’Iran présentées à l’occasion du dernier salon Baselworld m’ont quelque peu impressionnées ainsi que ses nouvelles créations et collections : Boule, Inde, Sensuale, Bocca, Catene

Bague sensuale turquoise -de GRISOGONO - Photo ©Bérengère Treussard

Bague sensuale turquoise -de GRISOGONO – Photo ©Bérengère Treussard

Fawaz Gruozi est un homme passionné, curieux et autodidacte qui fait vivre sa passion et a su créer son rêve et l’entretenir autour d’un réseau solide. Je souhaite à tous d’avoir une si belle réussite et de transmettre sa passion à ses filles comme il l’a fait en les incluant et en leur rendant hommage avec la collection Allegra et la montre Lovivi présentée à Baselworld en mars dernier pour symboliser son amour à Violetta.

Montre Lovivi de GRISOGONO pour sa fille Violetta - Photo ©Bérengère Treussard

Montre Lovivi de GRISOGONO pour sa fille Violetta – Photo ©Bérengère Treussard

Je remercie pour la réalisation de cette photo la Maison de GRISOGONO et particulièrement Audrey Flabeau, le photographe Nicolas Mingalon et Maud Fourier-Ruelle, créatrice de Matemonsac qui nous a gentiment prêté cette magnifique pochette Yves Saint-Laurent pour le shooting.

Pour toutes demandes de renseignements, la Maison de GRISOGONO a deux points de vente à Paris :

Un nouveau corner aux  Galeries Lafayette  – Espace joaillerie – 1er étage

40 bd Haussmann 75009 Paris

01 42 82 34 56

Et la boutique située :

358 bis rue Saint Honoré – 75001 Paris

01 44 55 04 40

www.degrisogono.com

–ooOoo–

Partager
Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuiller répondre à cette question du Captcha pour valider votre commentaire *