Association Française de Gemmologie, Bon plan, Gemmologie, Gemmologie - AFG, Les Bons plans, Les Expositions, Les Pierres, Les Salons / Expos, Livres, Salons / Expos
Laisser un commentaire

« Bejewelled Treasures » : collection Al-Thani

Diamond_turban_jewel_made_for_the_Maharaja_of_Nawanagar_1907_remodelled_in_1935_India

Bejewelled_Treasures_Banner_new-datesCe n’est pas indemne que l’on ressort de la très attendue exposition intitulée « Bejewelled treasures » sur la collection Al Thani au Victoria & Albert Museum de Londres mais plutôt les yeux émerveillés avec l’émotion d’avoir pu voir quelque chose d’assez exceptionnel. Une collection privée explorant les grands thèmes de la tradition à la modernité dans les bijoux indiens.

L’exposition présente une centaine d’objets et des joyaux de la collection privée du Sheikh Hamad bin Abdullah Al-Thani. Les bijoux sont organisés autour de six univers différents : le trésor, la cour, kunden & émail, période de transition, modernité, maîtres contemporains avec une pièce spectaculaire pour introduire le visiteur dans ces différentes parties.

Diamond_turban_jewel_made_for_the_Maharaja_of_Nawanagar_1907_remodelled_in_1935_India

Ornement de turban réalisé pour le Maharaja de Nawanagar en 1907 et modifié en 1935 The Al Thani Collection © Servette Overseas Limited, 2014. Photograph: Prudence Cuming Associates Ltd

C’est donc tout naturellement que l’exposition vous accueille avec un ornement de turban datant de 1935. Pièce fabuleuse scintillante de milles feux grâce aux 17 diamants totalisant 152.64ct et d’une pureté inouïe. Cet ornement illustre l’influence de l’Europe sur l’Inde par le simple détail de la monture qui se trouve être en platine et non en or  comme traditionnellement utilisé en Inde.

Arcot II diamant de 1760 modifié en 1959 et 2011 The Al Thani Collection © Servette Overseas Limited, 2014. Photograph: Prudence Cuming Associates Ltd

Arcot II diamant de 1760 modifié en 1959 et 2011 The Al Thani Collection © Servette Overseas Limited, 2014. Photograph: Prudence Cuming Associates Ltd

Dans cette première partie sont présentées des gemmes remarquables : saphir, spinelles, émeraudes et diamants parmi lesquelles «l’Arcot II ». Cette pierre provient de la mine historique de Golconde contrôlée à l’époque par le Nawab d’Arcot qui lui donna son nom. En 1767, le diamant fut envoyé avec un autre à Londres en guise de cadeau à la Reine Charlotte. Pour répondre au mieux aux goûts occidentaux, le diamant fut retaillé pour plus de symétrie et son poids passa de 23.65ct à 17.21ct. A noter, dans cette salle un diamant octogonal plat simplement poli de 30.22ct, cette forme révèle toute la pureté de la pierre.

Les perles sont tout aussi fascinantes que les gemmes – parfois plus de 15 mm de diamètre – à cette époque elles étaient entièrement naturelles et provenaient du Golf Arabique.

Bejewelled_Treasures_Installation_View_c_Victoria_and_Albert_Museum_London_3

The Al Thani Collection ©Victoria and Albert Museum, London

Dans l’univers de la cour une coupe en jade aux lignes très épurées et aux dimensions modestes est d’une importance historique notable. Il est le plus ancien objet ayant appartenu à un Empereur Moghol (1607-1608). Présenté à proximité de l’oiseau du trône du Sultan de Tipu entièrement serti de diamants, rubis, émeraudes, saphirs, grenats, perles, corail, topaze, et pierre de lune selon la technique de l’arrangement navaratna.

Au XVIème siècle, les portugais importent la technique de l’émail en Inde. Le dos de cet ornement de turban en est un très bel exemple avec les motifs de fleurs et d’oiseaux aux couleurs si typiques de Jaipur.

Bejewelled_Treasures_Installation_View_c_Victoria_and_Albert_Museum_London_7

The Al Thani Collection ©Victoria and Albert Museum, London

La dernière partie de l’exposition présente quelques créations de JAR et de Bhagat. Ce dernier magnifie les pierres en utilisant des techniques de sertissage très discrètes à l’aide du laser et de tiges en métal.

Les trésors présentés nous font voyager au temps des Maharajas et du faste des mines de Golconde d’où proviennent les plus beaux diamants. Cette exposition met aussi en lumière la technique des artisans, car que seraient toutes ces magnifiques gemmes sans le talent et l’ingéniosité de ces hommes pour les sublimer.

L’exposition a lieu jusqu’au 10 avril 2016, il est encore temps d’aller à Londres sur un coup de tête !

Bejewelled Treasures - The Al- Thani Collection

Pour les amateurs de beaux livres, ceux qui souhaitent garder un souvenir de cette merveilleuse exposition ou si vous n’avez pas pu vous y rendre, le livre de l’exposition est fait pour vous. Rédigé par Suzan Stronge, conceptrice de l’exposition et richement illustré par de magnifiques photos, le lecteur se trouve plongé au coeur de ces temps de grande splendeur.  Bejewelled Treasures: The Al-thani Collection, Susan Stronge, édition V & A, 144 pages.

Sarah B – Association Française de Gemmologie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Could you please answer the Captcha question to validate your comment ? *