Actualités, Arthus Bertrand, David Morris, Je le veux !, Les Conseils en joaillerie, Les Coups de coeur, Mathon Paris, Morphée Joaillerie, Piaget, Vangelder
Laisser un commentaire

Blooming Bridal : bague de fiançailles romantique

Bague de fiançailles diamant florale joaillerie
Bague de fiançailles diamant florale joaillerie

Bague Palm David Morris stylisme Mathilde Nivet ©NicolasMingalon

Les beaux jours arrivent , le printemps est là et, en collaboration avec la talentueuse Mathilde Nivet nous avons voulu mettre en avant la bague de fiançailles romantique et florale.

Grande prêtresse du papier et habituée à mettre en scène la joaillerie, l’artiste Mathilde Nivet, nous a fait le plaisir de mettre en avant l’univers de Like a b en fleurs (of course) et en rose (bien évidemment !) pour révéler une bague de fiançailles magnifiée et shootée par Nicolas Mingalon.

Bague de fiançailles en diamants et or gris fleur de jasmin

Bague Jasmin Mathon Paris stylisme Mathilde Nivet ©NicolasMingalon

Partir de l’idée de la « Bague Marguerite » de la Princesse Kate Middleton autrefois portée par la légendaire Princesse Lady Di. Twister cette idée, révéler des design plus modernes, plus disruptifs tout en gardant le diamant comme symbole de l’amour éternel.

Bague de fiançailles diamant florale joaillerie

Bague Palm David Morris stylisme Mathilde Nivet ©NicolasMingalon

Proposer une sélection pointue avec : 

  • David Morris, le joaillier londonien  installé depuis peu à Paris et sa bague Palm tout en mouvement.
  • Mathon Paris, grand atelier parisien et sa bague jasmin majestueuse.
  • Piaget et son éternelle  bague Piaget rose tout en délicatesse.
  • Le créateur parisien Vangelder et sa fleur stylisée aux lignes modernes.
  • Arthus Bertrand et son solitaire Princess qui vu du dessus, forme une fleur mais dont la monture est une couronne.
  • Et enfin trois bagues pour n’en former qu’une de la jeune marque de haute joaillerie Morphée Joaillerie et ses « Cherry Blossom » ou fleurs de cerisiers.
Bague de fiançailles joaillerie créateur parisien solitaire

Bague de fiançailles Vangelder stylisme Mathilde Nivet ©NicolasMingalon

La bague de fiançailles est un symbole d’amour qui unit un homme et une femme pour l’éternité surtout s’il est orné d’un diamant. Mais il n’en a pas toujours été ainsi. Revenons succinctement à son histoire et à sa genèse.

La bague de fiançailles est une tradition que l’on retrouve dans tous les pays du monde quelque soit le milieu ou la religion depuis l’homme primitif. D’abord en os, pierre ou coquillages, la bague est ensuite fabriquée en fer. Les égyptiens la réalisent en or souvent ornée d’une agate, il est fort probable que l’habitude de la porter à l’annulaire de la main gauche provienne de cette civilisation qui a identifié la « veine d’amour »  comme celle qui relie l’annulaire gauche au cœur !

Bague de fiançailles fleurs diamants marque de haute joaillerie française

Bagues Cherry Blossom Morphée Joaillerie stylisme Mathilde Nivet ©NicolasMingalon

Au 17ème siècle, on portait la bague au pouce pendant les fiançailles et elle était mise à l’annulaire pendant la messe de mariage. La bague s’enrichit alors d’émail, de bouquets de fleurs et d’inscriptions à l’intérieur de l’anneau. Puis au 18ème siècle, on voit l’apparition de plusieurs pierres et de symboles liés à l’amour tels les initiales des époux en diamants ou en perles fines et les intemporelles bagues « Pompadour« , « Marguerite » ou encore « Toi & Moi« 

Pendant le siècle suivant, la bague de fiançailles s’est inspirée à la fois du néoclassicisme créé sous l’Empire Napoléonien mais également du romantisme qui s’inspire de la nature et se veut plus discret. On retrouve les symboles de l’amour déjà utilisés dans les périodes anciennes comme les mains jointes inspirées de l’époque médiévale, le coeur couronné ou enflammé, le lierre qui sous-entend « je m’attache ou je meurs« , le myosotis  » Ne m’oubliez pas », la bague serpent symbole d’attachement ou encore la bague jumelée qui se séparait en deux parties avec en son centre le prénom des deux époux et une devise.

Bague de fiançailles solitaire diamant Arthus Bertrand

Bague Princess Arthus Bertrand stylisme Mathilde Nivet ©NicolasMingalon

Napoléon III avec ses conquêtes birmanes et la découverte des mines de diamants d’Afrique du Sud, orne les bagues de fiançailles de plus grosses pierres aussi somptueuses que les rubis, les saphirs et les diamants dont la taille s’améliore pour faire passer la lumière, réfracter et donc faire briller encore plus.

Le 20ème siècle avec l’Art Nouveau et l’Art Déco révolutionne la joaillerie et ouvre le champ des possibles avec des lignes courbes ou graphiques ornées de pierres précieuses de qualité et de nouvelles formes de tailles telles la poire, la navette etc. Les années 40 brisent les codes avec des grosses bagues graphiques et asymétriques mais souvent en forme de noeud, lien, symbole d’amour et d’attachement.

Depuis les années 60, les bagues de fiançailles sont plus fines, plus délicates et laissent place à l’imagination alors rêvons… Rêvez…

Bague de fiançailles diamants Piaget rose

Bague Piaget Rose stylisme Mathilde Nivet ©NicolasMingalon

 Article sponsorisé
Partager
Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuiller répondre à cette question du Captcha pour valider votre commentaire *