Catégorie : Hermes

broche or rubis perles Henryk Kaston

Exposition MEDUSA, bijoux et tabous : regard de Michèle Heuzé

L’exposition tant attendue MEDUSA a ouvert ses portes aujourd’hui au MAM ( Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris). Vous avez jusqu’au 5 novembre pour découvrir une sélection de pièces joaillières et d’avant-garde. MEDUSA questionne et ouvre un regard inédit sur le bijou et ses tabous. Pour nous guider dans notre visite, nous avons  eu le grand plaisir de rencontrer l’historienne et grande spécialiste du bijou, Michèle Heuzé, conseillère scientifique auprès du commissaire de l’exposition Anne Dressen. Attention, vous ne regarderez plus vos bijoux de la même façon … Le bijou est une pulsion de vie Bonjour Michèle Heuzé, vous avez travaillé plus d’un an et demi pour préparer cette exposition, pourquoi ce nom MEDUSA  ? Pour le regard  : on porte un bijou pour soi-même et pour être regardé. On peut être séduit ou s’interroger. Si vous ne voulez pas vous donner à voir, vous ne portez pas de bijou. En portant un bijou, vous manifestez une pulsion de vie, un besoin d’être aimé et d’appartenir à un groupe. En effet, comme le …

Bracelets laitons et cuir

Tendances et enjeux du marché de l’horlogerie joaillerie en France

Le Comité France Eclat i présentait le 21 février dernier, l’évolution du marché de l’horlogerie, bijouterie-joaillerie (HBJO) en France pour l’année 2016. L’occasion pour nous d’analyser les tendances de ce secteur et de soulever les enjeux majeurs pour les années à venir. Alors que la production est relativement stable, les ventesii en France d’horlogerie et de bijouterie joaillerie ont baissé de 2% en 2016 Le Comité France Eclat estime les ventes de HBJO sur le marché français à 5.6 milliards d’euros pour l’année 2016 en recul de 2% par rapport à 2015. Pour autant, à la lumière de tous les événements auxquels les acteurs du marché ont dû faire face l’année dernière, « ces résultats apparaissent relativement satisfaisants » selon Didier Bévillon, Président de la Fédération de l’Horlogerie. Là encore, le marché de la bijouterie joaillerie tire son épingle du jeu et se maintient alors que le marché de l’horlogerie accuse une baisse de 6% suivant la tendance mondiale. Un environnement compliqué… En parallèle de l’incertitude causée par une période électorale, le marché a subi la régression des …

Hermès lâche les brides de la haute bijouterie…

C’est en septembre que la Maison Hermès a présenté sa collection de Haute Bijouterie à la boutique de la rue du Faubourg Saint-Honoré et j’ai eu la chance de pouvoir admirer ces pièces qui n’ont pas à rougir face à la haute joaillerie. Trois tableaux dessinés par Pierre Hardy s’inspirant des foulards emblématiques de la Maison : Brides de Gala, Della Cavalleria et Grand Apparat. Evidemment, la Maison Hermès n’est pas immédiatement associée à une maison de joaillerie ou de « Haute Bijouterie » mais avec cette collection, elle entre pour moi dans la cour des grands. En effet, cela fait maintenant six ans qu’Hermès aborde le bijou comme une déclinaison évidente des succès de la maison. D’abord en 2010, avec sa collection « Centaure et Fouet », puis en 2012,  avec la collection « Sacs-Bijoux » et enfin aujourd’hui avec cette troisième collection qui marque un tournant évident vers la haute joaillerie. J’ai vu des pièces réalisées avec finesse et délicatesse, des pierres de toute beauté (saphirs de couleurs,  perles et diamants) et un jeu de mailles et de cuir très élaboré. J’ai vraiment …