Catégorie : Lalique

broche or rubis perles Henryk Kaston

Exposition MEDUSA, bijoux et tabous : regard de Michèle Heuzé

L’exposition tant attendue MEDUSA a ouvert ses portes aujourd’hui au MAM ( Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris). Vous avez jusqu’au 5 novembre pour découvrir une sélection de pièces joaillières et d’avant-garde. MEDUSA questionne et ouvre un regard inédit sur le bijou et ses tabous. Pour nous guider dans notre visite, nous avons  eu le grand plaisir de rencontrer l’historienne et grande spécialiste du bijou, Michèle Heuzé, conseillère scientifique auprès du commissaire de l’exposition Anne Dressen. Attention, vous ne regarderez plus vos bijoux de la même façon … Le bijou est une pulsion de vie Bonjour Michèle Heuzé, vous avez travaillé plus d’un an et demi pour préparer cette exposition, pourquoi ce nom MEDUSA  ? Pour le regard  : on porte un bijou pour soi-même et pour être regardé. On peut être séduit ou s’interroger. Si vous ne voulez pas vous donner à voir, vous ne portez pas de bijou. En portant un bijou, vous manifestez une pulsion de vie, un besoin d’être aimé et d’appartenir à un groupe. En effet, comme le …

Jeu d'ombres Lalique nouvelle collection Oiseau de feu BO Ornella Pavard ©BérengèreTreussard

Likeashine : Lalique Oiseau de Feu

Like a b et Pourvu que ça brille s’associent pour un nouveau Likeashine à l’Opéra Garnier où était présentée la dernière collection de joaillerie de la Maison Lalique en partenariat avec L’Opera National de Paris. Tandis que René Lalique révolutionne les matières, l’un des inventeurs du bijou moderne brille d’ardeur « à créer quelque chose qu’on n’aurait pas encore vu », sur la scène de l’Opéra de Paris. Serge Diaghilev, fondateur des ballets russes, fait danser son Oiseau de feu tout en audace, savoir-faire et créativité, le 25 juin 1910. Captivé par tant de beauté, René Lalique créera ce surtout de table Oiseau de feu avec socle lumineux en verre moulé pressé en 1922. En 2016, Quentin Obadia, le directeur artistique de la Maison Lalique reprend cette merveilleuse rencontre pour créer cette nouvelle collection de joaillerie « Oiseau de feu » inspirée des codes et des costumes du ballet imaginés à l’époque par Léon Bakst en jaune, rouge et orangée. Constituée de 7 bijoux disponibles dans la boutique Lalique rue de Paix, cette nouvelle collection utilise matières et code de l’Art Nouveau avec modernité. Ornella …

Drouot formation : en savoir plus sur les grands joailliers…

  Vite vite vite ! Dépêchez-vous de vous inscrire à ce séminaire proposé par Drouot Formation à partir du 7 novembre 2014 pour 5 séances de découverte des grands joailliers, leurs histoires, leurs secrets…. : Boucheron, Tiffany, Lalique, Chaumet, Chanel, Bulgari…

La féérie hiératique de Lalique…

Vesta – Déesse du feu C’est le grand retour de LALIQUE en haute-joaillerie que l’on célèbre aujourd’hui à travers cette nouvelle collection  « L’Odyssée du feu sacré » présentée en avant-première à la presse en début de mois pour être exposée à Bâle (Baselworld) dans les prochains jours. Une Odyssée qui se poursuit dans les inspirations de Lalique qui renaissent de leurs cendres en une collection, fusion du cristal et du diamant. Une aventure initiatique, celle d’un secret ardent gardé, par Vesta, charismatique nymphe, déesse du feu, femme-phoenix, qui se découvre au fil du temps. La collection est dominée par des couleurs flamboyantes, aux reflets iridescents, hommage à la faune et la flore de feu. C’est surtout la joie et la féérie sacrée qui ressort de cette nouvelle collection qui nous enchante avec l’envie de célébrer… Célébrer le travail de l’équipe qui a su réaliser 91 pièces en six mois mais surtout célébrer le créateur passionnant et passioné, Quentin Obadia, qui a su faire renaître l’univers onirique, sensuel et naturaliste de René Lalique. Nous avions découvert cet univers lors de l’excellente exposition de 2007 au Musée du Luxembourg qui avait retranscrit l’œuvre internationalement reconnue de René Lalique (1860-1945), consacré « inventeur du bijou moderne » par le critique d’art Emile Gallé (in Gazette des Beaux-Arts, 1897). Cette exposition, au moyen de trois cents pièces d’exception allant des études préparatoires aux bijoux, sculptures et peintures avait démontré  la qualité et l’originalité des créations Lalique. En bref, René Jules Lalique naît en 1860 à Ay (Marne) et passe ses vacances dans la campagne champenoise qui …